Préliminaires de la Ligue africaine des champions : L’Us Gorée sait ce qui l’attend à Conakry

Actualité Sport

Tenue en échec à domicile samedi dernier (0-0), l’Us Gorée devra sortir un football plus convaincant dimanche prochain à Conakry pour espérer renverser le Horoya Ac de Guinée. Pour dire que ce premier tour des préliminaires de la Ligue africaine des champions n’a pas encore livré tous ses secrets entre deux équipes qui se tiennent d’assez près.

La manche retour des préliminaires de la Ligue africaine des champions, dimanche prochain à Conakry, entre le Horoya Ac de Guinée et l’Us Gorée ne sera pas de tout repos pour les deux équipes. Au sortir du match aller de samedi dernier au stade Demba Diop, si l’entraîneur de Gorée, Aly Male, a reconnu que son équipe n’avait pas bien joué et avait même failli prendre deux à trois buts, son collègue du Horoya, le Français Victor Zvunka, a lui regretté que ses joueurs soient passés à côté d’une belle victoire. Ce qui, a priori, laisse entrevoir une seconde manche indécise. Surtout si l’on sait que c’est cette même équipe du Horoya qui avait laminé la Douane l’année dernière au match retour à Conakry (0-4), alors qu’elle avait été tenue en échec à Mbour à l’aller. Si l’on y ajoute le fait que c’est aussi le même coach Aly Male qui récemment avait conduit l’équipe nationale cadette du Sénégal à Conakry lors de la double confrontation en éliminatoires de la Can U17, avec un résultat qui éliminait ses cadets de la route vers « Madagascar 2017 » (compétition finalement transférée au Gabon), on mesure l’ampleur de la tâche qui attend le technicien sénégalais. Dimanche prochain au stade du 28 septembre de Conakry, Jean Rémy Bocandé et ses coéquipiers devront sortir le grand jeu pour se défaire d’un football guinéen qui veut étendre son hégémonie sur son homologue sénégalais. Mais pour Aly Male, il ne s’agit point de revanche et il ne faudrait pas se focaliser non plus sur ce qui s’est déjà passé. Les contextes sont différents, les équipes également.

« Toutefois, les erreurs doivent nous apprendre à rectifier et dans ce domaine, mes joueurs sont avertis. Pour nous, il s’agit d’être présent au rendez-vous, d’être tranchant à l’extérieur et surtout de savoir marquer des buts ». Il aura bien besoin de tout cela au vu du match de samedi dernier au stade Demba Diop. Puisque lui-même a reconnu que le contenu de la première période de jeu n’était pas bon et que l’adversaire aurait pu largement en profiter. « Mais nous n’avons pas à avoir peur. Il s’agira d’être vigilant à Conakry et de bien garder la maison », a-t-il recommandé. Cependant, une tâche immense attend Aly Male et ses protégés face à un adversaire qui est déjà sur une dynamique impressionnante de 8 journées de championnat avec 6 victoires contre 2 nuls et 17 buts marqués. C’est ce champion guinéen que le champion sénégalais va défier dimanche prochain à Conakry pour tenter de passer le premier tour des préliminaires de la Ligue des champions.

C. F. KEITA