Où est passé le Front Citoyen 2016 ?

Actualité Afrique Gorée dans la presse

Né le 20 décembre 2015 à l’Ile de Gorée, le Front Citoyen 2016, est la première plateforme qui a réuni l’Opposition politique congolaise à l’instar de l’actuel Rassemblement. Martin Fayulu, Franck Diongo, Vital Kamerhe, Mike Mukebayi, Ève Bazaiba, Félix Tshisekedi, Moïse Katumbi… étaient membres de cette structure. De même que les organisations de la société civile tels que l’Asadho, les mouvements citoyens Lucha, Filimbi…

Aujourd’hui, plus personne ne parle du Front dont l’objectif était de mettre les forces et les moyens en commun pour dire non à un troisième mandat de Joseph Kabila et éviter tout glissement du calendrier. “L’alternance politique c’est l’oxygène de la démocratie”, ne cessait de soutenir Ève Bazaiba, signataire de l’acte créant le Front Citoyen.

Alors que le combat demeure, la plateforme disparaît. La trentaine de signatures récoltées au terme de la réunion de l’Ile de Gorée vole en éclats.

Le Front Citoyen 2016 a fait trembler la Majorité présidentielle (MP) qui a dénoncé un complot ourdi contre la République démocratique du Congo et ses institutions.

Tous les efforts sont actuellement concentrés sur le Rassemblement. Ce dernier a signé l’Accord du 31 décembre, accordant ainsi une année de plus à Joseph Kabila dont le mandat a pris fin le 19 décembre 2016 tel que le dit la Constitution.

On peut donc déduire que l’objectif principal du Front Citoyen 2016 a échoué, car l’alternance au sommet de l’État ne s’est pas opérée à la date prévue par la Loi fondamentale.

 

Source: http://www.mediacongo.net/article-actualite-24827.html