Léopold Angrand (1859-1906)

goréen célébre Histoire

Léopold Angrand (1859-1906) est un notable métis descendant de signare de Gorée. Fils de Pierre Angrand (1820-?) et de la riche signare Hélène de Saint-Jean (1826-1859, morte en couche), elle-même petite-fille du gouverneur Estoupan de Saint-Jean et de la signare Marie Thérèsse Rossignol.

Léopold Angrand fut marié à Mathilde Faye Guéloware, nièce du Bour (roi) Sine Coumba Ndofféne Diouff. Parmi ses descendants l’on trouve ses fils Armand-Pierre Angrand, auteur d’un livre consacré au peuple Lébou et d’un dictionnaire français-wolof ; un autre fils Alexandre Angrand sièga au conseil général de la colonie du Sénégal et fut l’ami intime du chef religieux musulman El Hadj Seydou Nourou TALL. Le prénom Léopold fut donné à sa mort en 1906 à Léopold Sédar Senghor, poète-président, par le père de ce dernier, Diogoye Senghor, ami intime et collaborateur de Léopold Angrand.