Joseph Ndiaye 

goréen célébre Histoire Maison des esclaves

Conservateur de la maison des esclaves, d’origine goréenne, Boubacar Joseph Ndiaye est né le 15 octobre 1922 à Rufisque (Sénégal).

Etudes primaires à Gorée et à l’Ecole professionnelle Pinet-Laprade de Dakar.
Appelé sous les drapeaux (Armée française) en 1943 il a participé à la libération de la France avec la première armée française.
Sous-officier parachutiste, a servi en Extrême-Orient, à la lère 1/2 Brigade de Commandos parachutistes coloniaux.
Ancien combattant 1939-45 et Croix de Guerre, Officier de l’Ordre national du Lion, Chevalier de l’Ordre nation du Mérite, Chevalier de l’Ordre du Mérite sénégalais.

Depuis quatre décennies, le charisme — non dépourvu d’humour à l’occasion — du maître des lieux ne laisse aucun visiteur indifférent, chaque fois qu’il raconte l’enfer quotidien des esclaves détenus dans cet endroit sinistre, avant d’être expédiés sans ménagements vers le Nouveau monde où d’autres vicissitudes les attendaient. Gorée apparaît ainsi comme une véritable plaque tournante de la traite des Noirs pendant de longues années. jo-ndiaye.jpg

Dans l’intervalle plusieurs travaux d’historiens ont remis en cause ce point de vue défendu avec tant de ferveur : les esclaves ayant transité par l’île n’auraient pas été aussi nombreux et le rôle de cette demeure, d’ailleurs occupée à l’étage par de riches commerçants, n’aurait été qu’anecdotique. En particulier, un article d’Emmanuel de Roux dans le quotidien français Le Monde« Le mythe de la Maison des esclaves qui résiste à la réalité », a suscité quelques remous et le mot “révisionnisme” a bientôt été prononcé, en contre-point de celui de “légende”.

Une autre polémique a éclaté il y a quelques mois au sujet de la paternité réelle du livre de Joseph Ndiaye récemment publié, Il fut un jour à Gorée….

Grâce à la détermination de Joseph Ndiaye, la célèbre maison avait pourtant été restaurée par l’UNESCO en 1990 et aujourd’hui, au-delà des querelles de spécialistes, chacun s’accorde à reconnaître la portée symbolique et didactique d’un tel lieu de mémoire.