Développement de l’enseignement des sciences : Un laboratoire de robotique à Mariama Bâ

A la une Actualité Gorée dans la presse

L’option de traduire la décision du chef de l’Etat consistant à réorienter le système éducatif vers l’enseignement des sciences se concrétise davantage. En effet, le ministre de l’Education nationale a annoncé, samedi dernier, à Gorée, que la maison d’éducation Mariama Bâ sera dotée d’un laboratoire de robotique. Serigne Mbaye Thiam présidait la cérémonie de remise des prix aux meilleures élèves de l’établissement.

La salle de l’auditorium de la maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée a encore enregistré du beau monde le week-end dernier. C’était à l’occasion de la traditionnelle cérémonie de remise des prix aux meilleures élèves de l’école. Cette année, plus de 140 élèves, soit plus de 70 % de l’effectif total de l’établissement, ont été récompensées. Une cérémonie qui s’est déroulée devant un parterre d’autorités en présence des parents, des enseignants et des membres de l’Association des anciennes de l’école. A cette occasion, le ministre Serigne Mbaye Thiam a annoncé que le pays va bénéficier d’un laboratoire de robotique grâce à l’appui de la Banque mondiale et d’un autre partenaire. Il a précisé que ce laboratoire sera installé à la maison d’éducation Mariama Bâ de Gorée. Une nouvelle bien accueillie par les autorités et les enseignants de l’établissement. Pour Catherine Sarr, proviseur de l’école, cet intrant pédagogique sera d’un grand apport pour les enseignements/apprentissages.

Pour l’édition 2017 de la cérémonie de remise des prix aux élèves méritantes de « Memba », le discours d’usage était axé sur « Les mathématiques, une discipline pour tous ». Un thème introduit par le professeur de mathématiques Insa Fall. Il a invité les élèves à s’intéresser davantage aux mathématiques et aux matières scientifiques de manière générale. Selon lui, un pays qui aspire à l’émergence a besoin de scientifiques bien formés. Un sujet qui cadre parfaitement avec la vision du président de la République qui, dans les 11 décisions issues des Assises de l’éducation et de la formation, a recommandé, dans la décision n°1, de réorienter le système éducatif vers l’enseignement des sciences, des mathématiques, des technologies, le numérique et l’entreprenariat.

Après avoir souligné la pertinence et l’actualité du thème développé par le Pr Fall sur les mathématiques, le ministre de l’Education nationale a rassuré les élèves et levé quelques équivoques. Pour Serigne Mbaye Thiam, le choix de promouvoir les mathématiques et les sciences ne se fera pas en opposition au rayonnement des lettres et des langues. A l’en croire, toutes les disciplines se développent dans une parfaite complémentarité. En réalité, a-t-il dit, « le développement des mathématiques facilite le travail des enseignants des langues étrangères et permet un accès plus aisé à la splendeur de l’intellect ».

Plusieurs initiatives pour l’enseignement des sciences
Le ministre a soutenu que les sciences et les mathématiques libèrent les esprits, façonnent l’objectivité et protègent l’individu de l’obscurantisme. Dans l’optique de booster l’enseignement des sciences et amener les élèves à les aimer davantage, le gouvernement du Sénégal a initié plusieurs stratégies et développé beaucoup de projets et programmes. C’est ainsi que des campagnes de sensibilisation et de plaidoyer ont permis de relever le taux d’élèves orientés dans les séries scientifiques qui passe de 25 à 32 %. A cela s’ajoutent des actions phares comme la création d’un lycée scientifique d’excellence à Diourbel, la rénovation et la construction d’une vingtaine de blocs scientifiques et technologiques et l’élaboration de 200 projets d’établissement centrés sur l’enseignement des sciences, sans oublier les sessions de formation des professeurs de mathématiques pour un montant de 150 millions de FCfa.

Aux lauréates des prix d’excellence, le ministre de l’Education leur a lancé : « Vous faites la fierté non pas de vos parents et de vos enseignants, mais de toute la nation sénégalaise ». Serigne Mbaye Thiam les a aussi exhortées à persévérer dans la voie de l’excellence pour continuer à incarner leur rôle de modèle. Un conseil que Khadidiatou Doucouré, lauréate du Premier prix d’excellence du premier cycle, a bien compris. Elle qui a une moyenne annuelle de plus de 18/20, a promis de poursuivre ses études scientifiques pour devenir médecin. Pour le second cycle, c’est la demoiselle Bintou Sylla de la seconde S qui s’empare du Premier prix d’excellence avec une moyenne de 18,20/20.

 

Source: le soleil